Comment faire comprendre à son chien qu’il n’est pas le maître ?

Dernière mise à jour: juillet 2019 | 25373 visites
Partager Whatsapp Tweet
123-p-hond-man-170-8.jpg

news Le maître doit inculquer très tôt à son chien la place de chacun dans la hiérarchie : le leader, c’est l’homme. Si le chien n’intègre pas cela, de sérieux problèmes peuvent survenir.

Dominant ou soumis : le chien présente naturellement une inclination vers l’un de ces tempéraments. Cependant, l’affirmation de sa personnalité dépendra des conditions dans lesquelles il va évoluer et de ses rapports avec ceux qui l’entourent. Pour vivre en harmonie avec ses maîtres, répondre quand on l’appelle, respecter les règles, le chien doit avoir un chef, qui contrôlera ses pulsions (pour un chien dominant) ou le sécurisera (pour un chien craintif).

A défaut de hiérarchie bien établie, le chien va en profiter pour tenter d’occuper la position de leader. Agressif, incontrôlable, jaloux, capricieux, hyper-protecteur, chapardeur… : son caractère et son comportement peuvent devenir extrêmement déplaisants. Ce n’est pas la faute de l’animal, mais de celui qui ne lui a pas fait clairement comprendre la place que chacun doit tenir au sein de la famille (la meute). Le maître va être perçu comme non dominant.

• compagnon de jeu (le chien fixe les règles)
• fournisseur de nourriture (le chien quémande)
• dispensateur de caresses (quand le chien en a envie)

Et finalement comme un individu à disposition (on réveille son maître la nuit, on refuse certains aliments, on décide du moment de faire ses besoins…).

En fait, le chien donne les ordres et les autres sont là pour lui obéir, pour satisfaire ses exigences. Alors, s’il se sent contrarié, il va grogner ou mordre quand on veut lui reprendre un objet, le faire sortir d’une pièce, lui imposer de descendre du fauteuil, ou même quand on essaie de le toucher, de le manipuler. Il cherchera à contrôler les déplacements, surveillera les faits et gestes des autres membres de la famille (adultes entre eux, avec les enfants…), il interdira à d’autres personnes ou aux chiens d’approcher…

Les conseils

Sachant tout cela, quels conseils pratiques peut-on donner ?

La famille. Même s’il n’y a qu'un seul chef de meute, tous les membres de la famille doivent démontrer au chien qu’ils lui sont supérieurs dans la hiérarchie.

L’alimentation. Le chien mange quand ses maîtres le décident et toujours après eux. Le chef se nourrit le premier et il ne partage rien de son repas.

Chacun à sa place. Le chien ne doit pas grimper de sa propre initiative sur le lit, le canapé ou le fauteuil : la meilleure place revient au chef et il doit la défendre. Bien entendu, l’espace attribué au chien (son panier) sera respecté.

La cohérence. Elle rassure le chien. Il est crucial que chacun - adultes et enfants - suive la même ligne : si tout le monde n’agit pas de la même manière, le chien sera déboussolé et perturbé. Il ne comprendra pas que l’un lui autorise ce que l’autre lui interdit, ou que l’un le console (le caresse) alors que l’autre vient de le gronder. A ce propos, il est extrêmement important de ne pas se disputer à propos du chien en sa présence dans la mesure où il va ressentir cette tension.

L’interdiction. L’ordre interviendra au moment où le chien commet la faute, par la suite cela ne sert à rien. Il est inutile de lui crier dessus : un ton ferme suffit. S’il adopte une position de soumission, on peut le récompenser.

Le jeu. Il est évidemment apprécié, d’autant que le chien se sent alors particulièrement utile. Attention cependant aux bagarres, à la surexcitation, au réflexe de sauter sur son maître ou encore à l’incitation à mordiller : le chien pourrait s’imaginer que l’intention consiste à déterminer une position de dominant, ce qui n’est pas le but.

Les caresses. Elles n’interviendront pas en réponse à une sollicitation du chien, mais il doit les avoir méritées. La satisfaction du chien n’en sera que grande et cela renforcera le statut du maître.

Ces attitudes ne nuiront pas à la qualité de la relation affective : au contraire, le chien sera équilibré, confiant et épanoui, ce qui se traduira par un rapport harmonieux avec son entourage. Les liens d’amitié et de loyauté y gagneront à coup sûr.


publié le : 07/07/2019 , mis à jour le 06/07/2019
Partager Whatsapp Tweet
Marlstone
sur Facebook :
cliquez ici
pub

Restez informés !

Inscrivez-vous à notre newsletter:

Non, merci